Le Service des archives de la NouvelleÉcosse commémore la Déportation des Acadiens

first_imgLe 8 octobre est une date importante dans l’histoire de la Déportation des Acadiens. C’est à cette date en 1755 que les navires britanniques ont quitté Grand-Pré, déchirant ainsi la communauté acadienne francophone qui vivait dans cette région depuis trois générations. Le Service des archives de la Nouvelle-Écosse a souligné ce triste anniversaire par le lancement d’une nouvelle ressource Internet entièrement dévouée à l’histoire de la Déportation. Le site Web, intitulé Au coeur de l’Acadie : Archives concernant la Déportation, 1714-1768, utilise des documents numérisés pour présenter un compte rendu factuel des événements qui ont précédé cette date en 1755, des descriptions de la Déportation telle qu’elle s’est déroulée dans diverses communautés, ainsi que des dossiers pertinents des années qui ont suivi. « La Déportation est un événement important dans l’histoire de notre province, et cette nouvelle ressource nous offre encore plus de renseignements sur les Acadiens en Nouvelle-Écosse, » a annoncé Rodney MacDonald, ministre du Tourisme, de la Culture et du Patrimoine. « Nous sommes heureux d’ajouter l’histoire de la Déportation aux ressources en ligne des Archives, et nous continuerons à travailler en vue d’offrir encore plus de ressources en ligne. » Puisque l’on ne détient aucun document écrit par les Acadiens de cette période, le site Web contient surtout des documents créés par le gouvernement britannique à Annapolis Royal et à Halifax. Les journaux privés du colonel John Winslow, commandant des troupes de la Nouvelle-Angleterre et superviseur de la Déportation, constituent l’un des plus importants documents de cette nouvelle ressource. Winslow a passé l’été et l’automne de 1755 à Fort Beauséjour (sur l’isthme de Chignecto) et à Grand-Pré. Dans ses journaux, il a consigné les événements qui se déroulaient chaque jour, par exemple la proclamation de déportation, le rassemblement et la détention des Acadiens, l’incendie de leurs maisons et de leurs fermes, l’approvisionnement des navires, puis le départ des navires. Selon l’archiviste provincial Brian Speirs, le nouveau site Web constitue la ressource Internet la plus importante et la plus complète de documents sources de première main relatifs à la Déportation. « Il s’agit d’une nouvelle ressource très intéressante pour les généalogistes, les historiens communautaires, les spécialistes en la matière et les Acadiens de partout, » a déclaré M. Speirs. « La ressource en ligne permet la recherche d’un mot ou d’une phrase, ce qui encourage un nouveau type de recherche qui était auparavant impossible avec les index traditionnels ou les livres publiés. » Le site Web a été élaboré en collaboration avec l’Office des affaires acadiennes de la Nouvelle-Écosse. Chris d’Entremont, ministre des Affaires acadiennes, affirme qu’il est heureux que cette nouvelle ressource fasse la promotion de la culture et du patrimoine acadien. « Cette ressource permet aux descendants acadiens de partout d’obtenir de l’information sur cet événement important dans leur histoire, et elle met l’accent sur la diversité que les Acadiens apportent à la province de la Nouvelle-Écosse. » Le site Au coeur de l’Acadie s’ajoute trois ressources connexes qui se trouvaient déjà sur le site Web des Archives : des documents numérisés des registres du gouvernement britannique à Annapolis Royal, 1713-1749; une base de données consultable des registres de St. Jean-Baptiste, Annapolis Royal, 1702-1755, et; une exposition virtuelle de photos historiques intitulée C’est ici chez nous : Les Acadiens de la Nouvelle-Écosse. Grâce à ses services sur place et en ligne, le Service des archives et de la gestion des dossiers de la Nouvelle-Écosse aide les chercheurs et les visiteurs de partout à obtenir de l’information sur eux–mêmes, sur leur famille, sur leur communauté et sur leur province. Le site Web Au cœur de l’Acadie se trouve à l’adresse www.gov.ns.ca/nsarm/virtual/deportation .last_img read more